Union Africaine - CPS : Discours du président du Conseil Paix et Sécurité, SEM Mohamed Idriss Farah

21/11/2018
00:00

Union Africaine - CPS :  Discours du président du Conseil Paix et Sécurité, SEM Mohamed Idriss Farah
"Comme vous le savez, la reconstruction et la consolidation de la paix constituent les défis centraux auxquels les pays africains doivent faire face à la sortie d’un conflit. Alors que nous renforçons nos efforts dans la prévention, il devient primordial de garantir la pérennité de nos actions à travers une action globale et intégrée en élaborant des réponses structurelles afin de parvenir à une paix et à une stabilité durable dans de tels contextes". C'est l'extrait du discours très remarqué effectué par SEM Mohamed Idriss Farah, au cours de la Cérémonie de lancement des trois principaux documents opérationnels et stratégiques de la Reconstruction post-conflit et développement". Nous reproduisons ici l'intégralité de ce discours.

21 Novembre 2018 au siège de l’UA,
Addis Abeba, Ethiopie

Excellence, Monsieur le Commissaire à la paix et à la sécurité, Smail Chergui,

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur Morten Aasland, Représentant Permanent de la Norvège auprès de l’Union africaine,

Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les Membre du Corps diplomatique,
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,
Mesdames et Messieurs les représentant de la Commission de l’Union Africaine
Distingués Représentants des Organisations de la société civile,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,
Tout autre protocole respectueusement observé :

C’est pour moi un plaisir et un honneur de prendre part à la cérémonie de lancement des trois (3) principaux documents opérationnels et stratégiques suivants sur la Reconstruction et le Développement Post-Conflit (RDCP) qui sont :

- la Note d'orientation pour la mise en œuvre de la politique de l'UA en matière de RDCP
- le Cadre axé sur les résultats pour les activités de la RDCP
- la Note de synthèse sur la mise en œuvre des projets à impact rapide : Leçons tirées de la Somalie.

Excellence Mesdames et Messieurs,

Je voudrais saisir cette opportunité pour mettre en avant l’importance fondamentale que revêt la Reconstruction Post Conflit et le Développement sur le continent africain.

Comme vous le savez, la reconstruction et la consolidation de la paix constituent les défis centraux auxquels les pays africains doivent faire face à la sortie d’un conflit. Alors que nous renforçons nos efforts dans la prévention, il devient primordial de garantir la pérennité de nos actions à travers une action globale et intégrée en élaborant des réponses structurelles afin de parvenir à une paix et à une stabilité durable dans de tels contextes.

En effet, la carte de l’instabilité en Afrique met en évidence qu’en majorité les éruptions de violence sont localisées dans les pays qui ont déjà des antécédents de conflits. On constate clairement que de nombreux pays sont enfermés dans un cycle de conflit, c’est-à-dire que même si les hostilités ont pris fin, même si la violence a diminué, les causes ayant mené à l’éclatement du conflit peinent à être résolues.

Permettez de rappeler que le protocole établissant le Conseil de Paix et Sécurité définit parmi les objectifs de cet organe : « la promotion et la mise en œuvre des activités de consolidation de la paix et de reconstruction après les conflits pour consolider la paix et prévenir la résurgence ».

La persistance des cycles de conflit dans diverses réunions exige l’élaboration et la mise en œuvre de mesures à court terme ; de programmes à moyen termes et de politiques à long terme. La reconstruction post-conflit qui constitue le cadre de ces différentes mesures se situe à la confluence du règlement des conflits et de l’aide d’urgence et du développement.

La politique de reconstruction et de développement post-conflit nécessite ainsi une approche multidimensionnelle, un éventail de compétences multidisciplinaires afin d’apporter une réponse durable et globale aux conflits en question.

Excellence Mesdames et Messieurs,

Je voudrais citer quelques actions et mesures qui sont porteuses de l’ambition de l’Union Africaine dans la reconstruction post-conflit et le développement :

-         La création du cadre stratégique et normatif de la politique de Reconstruction et développement post conflit adoptée à Banjul en 2006 et l’affinement dudit cadre à travers les actions spécifiques pour résoudre les causes profondes de conflits ;

-         La mise en œuvre de la création du centre qui crée le Centre de développement et de reconstruction post conflit (CDRPC) au Caire, Égypte ;

-         Le lancement de l’Initiative de solidarité Africaine (ISA), en 2012, pour soutenir et encourager les Etats africains à appuyer les efforts de reconstruction et de développement dans les pays en phase post-conflit et à renforcer leur capacité ;

-         La mise en place des Missions de stabilisations telles que , l’AMISOM dans la stabilisation de la situation sécuritaire en Somalie, la Force Multinationale Mixte chargée de la lutte contre Boko Haram et la Commission du bassin du lac Tchad en tant que structure permanente de concertation pour ne citer que cela. 

A cet égard, le cadre de l’Union Africaine pour la RPDC est un instrument adéquat par lequel le Conseil de Paix et Sécurité doit exercer son mandat dans ce domaine.

En dépit des ressources limitées de notre organisation, il se propose d’apporter la plus-value africaine dans la RPC qui consiste en la connaissance intime des problématiques, l’échange de bonnes pratiques entre Etats africains ; et la solidarité entre Etats membres.

Excellence Mesdames et Messieurs,

Les opérations de reconstruction et de développement post-conflits s’inscrivent dans un domaine prioritaire où l’aide des partenaires revêt un caractère essentiel et urgent, car les efforts de règlement des crises et des conflits doivent être appuyés par des actions concrètes et par des mesures appropriées en faveur de la réhabilitation des institutions des pays qui sortent de situations de conflit.

Je souhaite souligner la nécessite d’assurer l’appui de nos partenaires et de leur engagement dans ce processus en harmonisant les priorités identifiées sur le terrain afin de compléter les efforts de l'UA.

Pour finir, je réaffirme la disponibilité du Conseil de paix et sécurité pour l’accompagnement en tant que organe décisionnel pour mobiliser le soutien requis à la reconstruction et au développement des pays émergeant de conflits.

Je vous remercie de votre attention.


Rechercher


Recherche rapide

Coordonnées


AMBASSADE ET CONSULAT
A ADDIS-ABEBA

B.P : 1022
Tél : 00 251 - 116 - 613200
Fax : 00 251 - 116 - 612786
Adresse mail :
info@ambassadedjibouti-eth.net
consuladdis@ambassadedjibouti-eth.net

CONSULAT GENERAL
DE DJIBOUTI A DIRE-DAWA

B.P : 1024
Bureau Consul Général :
00 251 - 251 - 112277
Secrétariat :
00 251 - 251 - 112221
Fax : 00 251 - 251 - 110096
Adresse mail :
consuldire@
ambassadedjibouti-eth.net
consulat.ddawa@gmail.com

Démarches Consulaires


- Visa
- Urgences
- Assistances Consulaires