Union africaine - Journée de la Paix : Message de SEM l’ambassadeur SMAIL CHERGUI, commissaire à la paix et à la sécurité

04/10/2018
00:00

A l'occasion de la Journée Internationale de la Paix, qui fut célébrée le 21 Septembre 2018, SEM l'ambassadeur SMAIL CHERGUI, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'Union africaine, a lancé un message  remarquable et émouvant à la fois en faveur de la paix et demande au pays membres d'impliquer la jeunesse. Chergui demande également que l'Afrique accentue sa lutte contre la corruption. Nous publions ici, l'intégralité de cette intervention.

Siège de l'Union africaine,
21 SEPTEMBRE 2018

Excellences, Représentants permanents des États membres de l'UA, Représentants distingués des institutions partenaires, Mesdames et Messieurs, chers enfants,

Nous sommes réunis ici pour célébrer la 36ème Journée internationale de la paix, une journée spécialement dédiée au renforcement des idéaux de paix dans le monde, à savoir la justice, la tolérance, l'égalité, la non-discrimination, le respect de la dignité humaine de chaque personne, indépendamment de la race, du sexe, de la langue, de la culture ou de la religion.

Le thème de la Journée internationale de la paix de cette année - «Le droit à la paix - La Déclaration universelle des droits de l’homme a 70 ans» - n’aurait pas pu être conçu avec plus de soin et davantage axé sur la vision que dans ces termes. À une époque où le terrorisme continue de se répandre; lorsque près de 70 millions de personnes ont fui leur lieu de résidence habituel à la suite de conflits et de persécutions en cours, laissant ainsi aux jeunes le lourd héritage des États déchirés par les conflits; des milliers de personnes meurent encore de faim et de faim et des millions vivent encore en dessous du seuil de pauvreté, lorsque nos avancées normatives et politiques ne correspondent pas à nos réalités quotidiennes.

Le thème de cette année nous permet de vivre un moment d’union continentale et mondiale et de reconnaître notre recherche collective d’un monde sans violence et sans traitements inhumains. Il nous incombe à tous, d'est en ouest, du nord au sud, de réfléchir en profondeur à l'héritage que nous voulons léguer aux générations futures et de nous obliger à mobiliser nos efforts pour atteindre un objectif commun. Comme Martin Luther King l'a fait remarquer à juste titre: «l'injustice est une menace pour la justice partout dans le monde.» De même, l'insécurité partout dans le monde constitue une menace pour le développement et la prospérité.

La Journée de la paix offre également l’occasion, non seulement de célébrer les progrès accomplis dans le domaine des droits de l’homme et de la paix, mais aussi d’imaginer et de rêver plus grand - d’envisager un monde dans lequel toutes les personnes, et en particulier notre population toujours croissante, pourront satisfaire leurs besoins essentiels et jouir de tous leurs droits dans un environnement politique et économique porteur, afin de réaliser leur plein potentiel dans leurs domaines de service et d’intérêt respectifs. C’est notre rêve collectif, et pour nous Africains, c’est «l’Afrique que nous voulons».

Malheureusement, cette aspiration reste entravée par un large éventail de problèmes, sans oublier la corruption : une tumeur cancéreuse pour notre efforts de paix et de développement. Dans ce contexte, nos chefs d’État ont consacré l’année 2018 à «Gagner la lutte contre la corruption : Une voie durable vers la transformation de l’Afrique». Comme vous le savez bien, cette lutte ne peut être gagnée que si toutes les couches de la société y participent pleinement, et en particulier les jeunes qui représentent plus de 50% de la population africaine.

En tant que «continent le plus jeune», nous sommes donc convaincus que les espaces inclusifs sont essentiels à la paix et au développement de l’Afrique. C’est pourquoi, à l’Union africaine, nous avons décidé de célébrer la Journée de la paix 2018 sous le thème «Participation des jeunes à la lutte contre la corruption : garantir le droit à la paix». C’est en harmonie avec le Département Jeunesse de la commission "Paix et Sécurité"  pour le Programme Africain pour Paix (Y4PAfrica), lancé en septembre 2018 à Lagos, au Nigéria; qui vise à mettre en œuvre l'article 17 de la Charte de la jeunesse de l'Union africaine (2006) en impliquant activement et efficacement et en collaborant avec les jeunes, en faveur de la paix et de la sécurité, ainsi que d'autres initiatives de l'APSA.

Mesdames et Messieurs, comme vous le savez, la corruption prive les travailleurs de toutes les opportunités, dépouille les communautés de nécessités, empêche les sociétés de progresser, respire l'animosité et les conflits armés et détruit l'initiative, la passion et l'innovation. En termes simples, la corruption viole les droits de l’homme et crée une spirale dans laquelle une telle violation réduit la tolérance et accroît les incitations à la violence. Par conséquent, nous ne pouvons pas continuer à tolérer des pratiques qui nous freinent en tant que peuple, ni à accepter des circonstances qui peuvent être surmontées par la volonté de faire droit, le zèle pour la responsabilité et la défense de la justice - le droit à la paix et à la sécurité consacrés à l'article 22 de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples.

Essayons continuer tous ensemble, jeunes, femmes, hommes, universités, société civile, médias, gouvernements et entités intergouvernementales,  d'harmoniser et de renforcer nos efforts en faveur d'une Afrique plus pacifique et prospère et de garantir un monde meilleur pour tous. Nous devons continuer à œuvrer pour la mise en œuvre à grande échelle des instruments de l'UA et des instruments internationaux visant à garantir les droits de l'homme et la dignité humaine, la paix, la sécurité, le développement et la prospérité ; et à garantir un monde sans corruption.

Bonne journée internationale de la paix.

Aluta Continua!

Rechercher


Recherche rapide

Coordonnées


AMBASSADE ET CONSULAT
A ADDIS-ABEBA

B.P : 1022
Tél : 00 251 - 116 - 613200
Fax : 00 251 - 116 - 612786
Adresse mail :
info@ambassadedjibouti-eth.net
consuladdis@ambassadedjibouti-eth.net

CONSULAT GENERAL
DE DJIBOUTI A DIRE-DAWA

B.P : 1024
Bureau Consul Général :
00 251 - 251 - 112277
Secrétariat :
00 251 - 251 - 112221
Fax : 00 251 - 251 - 110096
Adresse mail :
consuldire@
ambassadedjibouti-eth.net
consulat.ddawa@gmail.com

Démarches Consulaires


- Visa
- Urgences
- Assistances Consulaires