Kigali - Sommet Transform Africa : Discours du président Ismaïl Omar Guelleh

12/05/2017
00:00

Le président de la République, Son Excellence Ismaïl Omar Guelleh, a participé au « Sommet Transform Africa » qui s’est tenu du 12 au 13 Mai 2017 dans la capitale rwandaise, Kigali. Ce sommet, qui vit le jour fin octobre 2013 au Rwanda, est le principal forum africain réunissant des organisations régionales et mondiales, des dirigeants de gouvernements, des entreprises et des organisations internationales. Cet événement permet de réfléchir sur la meilleure façon de soutenir et d'accélérer la révolution numérique africaine, déjà en cours. Destinée aux Etats membres, elle facilitera le développement d'économies intelligentes et concurrentielles, ouvertes et innovantes, favorisant un excellent environnement commercial. Au cour de ce sommet, le président Ismaïl Omar Guelleh a fait un discours très remarqué dont nous avons l’honneur de reproduire dans son intégralité sur cette page.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi, de vous exprimer mon enthousiasme d’être à nouveau parmivous et de vous exprimer la joie immense de me joindre aux efforts fournis par l’ensemble desparticipants de ce sommet.

Par ma voix, je souhaiterais porter haut l’engagement indéniable de l’ensemble de mongouvernement et de mon peuple qui n’est autre que celui de souscrire à l’ambition detransformer l’Afrique en un continent prospère, développé et plus que jamais en accord avec son temps.

 

Mesdames et Messieurs,

La République de Djibouti entend apporter des contributions sur les questions des TIC et de l’économie du numérique afin que mon pays puisse devenir un relais de croissance et un catalyseur de la dynamique de nos économies.

Je souhaiterais adresser mes plus vifs remerciements à l’égard des initiateurs de cet évènement qui a réuni deschefs d’états, des membres de la commission africaine et bien d’autres acteurs privéspour échanger sur le rôle des TICs dans le processus de transformation de noséconomies. Il est évident qu’il s’agira d’oeuvrer en ce senscar l’heure est à l’action.

Il va de soi que je n’oublie pas d’incluredans cet hommage, un remerciement particulier, empreint de fraternité, au pays hôte etau peuple du Rwanda pour le digne accueil réservé à moi et à ma délégation. Je tiens à leur témoigner ma profonde gratitude, et les assurer de la perennité de nos liensfraternels et amicaux qui ont été réaffirmés par la récente visite du Président Kagameet de la première Dame du Rwanda, à Djibouti le 18 avril dernier.

Mesdames et Messieurs,

A l’ère de l’économie numérique, à l’ère d’une Afrique en pleine transformation, ladémocratisation et le développement des TIC sont devenus désormais un enjeu dedéveloppement économique et source de richesse pour les entreprises et les nations.

Participer à ce sommet témoigne de l’importance que nous donnons, tous,ici présents, au développement desTICs en Afrique pour ne pas rester en marge dudéveloppement numérique mondial.

Mesdames et Messieurs

En effet, si l’Afrique a par le passé manqué ses rendez-vous avec les principales revolutions industrielles des siècles précedents, il nous appartient à nous Africains aujourd’hui de ne pas rater ce nouveau virage crucial de l’histoire économique du monde !

En effet, aujourd’hui l’Afrique est la mieux positionné pour générer les richess du futur dans le secteur des TIC et de l’innovation. Le continent connait la croissance la plus rapide en termes de consommation digitale avec près de 600 millions d’utilisateurs d’internet d’ici 2025. Ces facteurs, couplés avec la croissance exponentielle de la jeunesse africaine, représentent une opportunité sans précédent que nous nous devons de saisir !

Vous le savez, les jeunes africains sont talentueux, ils sont innovateurs, ils sont audacieux ! Aujourd’hui plus que jamais les révolutions technologiques ont démocratisé les savoirs et les compétences et cela transparait dans la capacité d’innovation de nos jeunes hommes et femmes.

Il nous revient à nous donc de soutenir et de retenir ces talents avec des initiatives continentales telles que TransfromAfrica et Smart Africa.

Ces initiatives ouvrent la porte pour illustrer la grandeur de l’Afrique.

- C’est l’occasion de voir une Afrique engagée dans un processus detransformation économique,

- Et c’est aussi l’occasion pour une Afrique dynamique et compétitive,créatrice de plus de valeurs et donc de richesses en se diversifiant grâce aunumérique tout en capitalisant sur ses ressources.

- Et enfin, c’est l’occasion pour que notre Afrique soit soucieuse de laformation de son capital humain en se tournant résolument vers les sciences, la technologie et les maths et ce dès le plus jeune âge. L’intégration du numérique dans les domaines de l’Education Nationale est donc plus que jamais une priorité pour assurer une familiarisation du citoyen avec les nouvelles technologies dès son jeune âge. Ainsi, la création d’un réseau privé entre les établissements scolaires pour faciliter l’accès aux programmes éducatif en ligne développés pour les élèves et les professeurs avec les outils nomades (smartphones et tablettes) ont été encouragés par les pouvoirs publics par le lancement du projet « Une tablette pour chaque élève ».

Mesdames et Messieurs,

C’est porté par une conviction certaine en ces valeurs, que la Républiquede Djibouti entend suivre avec le plus grand intérêt l’ensemble des directivespréconisées et soulignées par les objectifs du projet TransformAfrica.

C’est pourquoi, il me semble opportun maintenant, de porter à votre connaissancequelques projets présents dans notre agenda pour le développement d’une économienumérique dont l’ensemble repose sur une politique stratégique et une feuille de routedéfinissant notre ambition à moyen terme.

 La République de Djibouti, dans son plan stratégique national baptisé «Djibouti 2035 », fixe un cap pour devenir le phare de la mer rouge : un Hubcommercial et logistique.

Dans ce contexte, il s’agit pour nous, de mettre en place, une économie nationale tiréepar le numérique à travers un ensemble de dispositifs favorisant l’entrepreneuriat dansle secteur des TICsmais aussi de préparer notre jeunesse à ce nouvel ordre mondial.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

En tant que membre de l’alliance Smart Africa, notre pays a voulu être un acteur dansla transformation numérique de l’Afrique avec son initiative du projet de câble sous-marin régional nommé « DARE »comme Djibouti AfricaRegional Express. Conscientde notre position géostratégique unique et disposant d’infrastructures de câbles sous-marins internationaux, nous sommes naturellement un vecteur de connectivité pour lespays de la région au reste du monde.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Il semble important à mes yeux, de souligner également que les TICs constituent lesupport incontournable de l’organisation des services publics de demain.

Citoyens et entreprises recourent désormais massivement aux ressources en ligne,notamment dans la relation avec leurs administrations.

Djibouti s’est ainsi engagé dans un vaste programme de simplification et de

modernisation de l’action publique en passant par la dématérialisation des procédureset des démarches administratives grâce à l’utilisation des technologies numériquescomme nouveau mode de prestation de services publics : l’e-Gouvernement.

Ce projet conçu au départ pour l’administration doit servir de locomotive pour lerenforcement et la diversification des infrastructures TICs du pays et permettre ledéveloppement humain, social et économique.

Investir dans des technologies et des processus à même de gérer une croissanceexponentielle du nombre de données et des besoins de traitement, à la fois en termeséconomiques pour diminuer les coûts et augmenter l’accès à l’information au plusgrand nombre , technologiques afin de garantir rapidité, sécurité, intégrité desdonnées mais aussi environnementaux, serait un axe stratégique déterminant pour ledéveloppement de centres de données modernes et efficients.

Clé de voûte de la compétitivité et un des piliers centraux de l’économie numérique,les Data centers permettront de promouvoir l’hébergement de contenu local, de réduireles coûts de transits internationaux, développer des compétences et des capacitéstechniques locales et la conservation des données en Afrique.

Excellences, Mesdames et Messieurs

J’aimerais vous assurer que, nous n’épargnerons aucun effort pour saisir à bras le corps toutes les opportunités que représente la révolution technologique qui bouleversera tous les secteurs. En effet, nous le savons aujourd’hui aucune partie de nos économies ne sera épargnée et nous devons êtreprêts nous seulement à confronter ces nouveaux défis mais surtout à les anticiper pour en tirer le meilleur profit pour nos populations. 

Je reste convaincu que nous pouvons être les pionniers de cet avènement et il nous appartiendra à tous de réunir les conditions nécessaires pour la réussite de ce grand projet africain.

 Je vous remercie.

 

Rechercher


Recherche rapide

Coordonnées


AMBASSADE ET CONSULAT
A ADDIS-ABEBA

B.P : 1022
Tél : 00 251 - 116 - 613200
Fax : 00 251 - 116 - 612786
Adresse mail :
info@ambassadedjibouti-eth.net
consuladdis@ambassadedjibouti-eth.net

CONSULAT GENERAL
DE DJIBOUTI A DIRE-DAWA

B.P : 1024
Bureau Consul Général :
00 251 - 251 - 112277
Secrétariat :
00 251 - 251 - 112221
Fax : 00 251 - 251 - 110096
Adresse mail :
consuldire@
ambassadedjibouti-eth.net
consulat.ddawa@gmail.com

Démarches Consulaires


- Visa
- Urgences
- Assistances Consulaires